Présentation du Pôle Audit et Contrôle Interne

Directeur Général Adjoint 1

Titulaire d’un doctorat en médecine depuis 2004 puis diplômé en MBA / Management Financier, Albert Fabrice ANDJOUA BONGO ONDIMBA, né à Libreville le 30 mai 1976, a débuté sa carrière professionnelle en 2005 en tant que conseiller technique à Gabon Poste.

En 2009, il est nommé Directeur Général Adjoint 1 de la Direction Générale du Contrôle Financier (DGCF), puis en 2013 il intègre la Direction Générale du Budget (DGB) où il est nommé Directeur Général Adjoint 1.

Il confirme son positionnement, lorsqu’il est nommé en juillet 2015, Directeur Général Adjoint 1 (DGA1) de la Direction Générale du Budget et des Finances Publiques, nouvelle entité résultant de la fusion de trois anciennes directions générales : Contrôle des ressources et charges publiques (DGCRCP), Marchés publics (DGMP) et Budget (DGB).

Il se voit ainsi confier la direction du pôle Audit et Contrôle Interne de la DGBFiP.

La reconnaissance de son travail le conduit au Comité Interministériel d’Audit et de Certification de la Dette Intérieure, dont la présidence lui est confiée en décembre 2015.

Directeur des Audits et de la Lutte Anti-fraude

Administrateur Economique et Financier, diplômé de l’Institut de l’Economie et des Finances au Gabon (IEF), Alain BOUKA MANGANDA, a débuté sa carrière administrative au Gabon en 2003. Il intègre alors la Direction Générale du Budget (DGB) en tant que Chargé d’Etudes.

En 2010 il est nommé Directeur Central des Affaires Financières (DCAF) au sein du Ministère de l’Intérieur, de la Décentralisation et de l’Administration du Territoire. En 2012 il est affecté au Ministère des Infrastructures, des Transport, de l'Habitat, du Tourisme et de l'Aménagement du Territoire, toujours en tant que DCAF.

Puis en 2013 il est nommé Directeur de la Préparation et de la Programmation Budgétaire (DPPB). Fonction qu’il occupera jusqu’en 2015.

En tant que DPPB, Alain BOUKA a participé aux séances d'Information/Formation du Fonds Monétaire International sur la méthodologie PEPA ainsi à beaucoup d'autres travaux dans le cadre de ses précédentes fonctions, notamment au sein du Comité Interministériel de Cadrage Macroéconomique et Budgétaire, de la Commission Nationale des Prix des Produits Pétroliers et de la Commission Technique chargée de l'Analyse et de la validation des Plans Sociaux.

C’est au mois de juillet de la même année qu’il est nommé Directeur de l'Audit et de la Lutte Anti-Fraude (DALAF) au sein de la Direction Générale du Budget et des Finances Publiques, nouvelle entité résultant de la fusion de trois anciennes directions générales : Contrôle des ressources et charges publiques (DGCRCP), Marchés publics (DGMP) et Budget (DGB).

Son nouveau challenge commence ainsi au sein de la DGBFiP, sous le pôle Audit et Contrôle Interne.

Directeur du Contrôle Interne et du Contrôle Qualité

Administrateur des Services Economiques et Financiers, diplômé de de l’Institut de l’Economie et des Finances (IEF) de Libreville, Christian OLOUMOU, né à Port-Gentil le 29 septembre 1970, a débuté sa carrière administrative au Gabon en 2002 au sein de la Direction de la Solde qu’il intègre alors en tant que Chargé d’Etudes.

Après avoir occupé la fonction de Chef de Service en août 2005, il est nommé Directeur des Patrimoines Administratifs et des Charges communes.

Son travail reconnu le conduit en Juin 2014 à la tête de la Direction des Normes, de l’Informatique et des Statistiques.

C’est en juillet 2015 qu’il est nommé Directeur du Contrôle Interne et du Contrôle de Qualité à la Direction Générale du Budget et des Finances Publiques, nouvelle entité résultant de la fusion de trois anciennes directions générales : Contrôle des ressources et charges publiques (DGCRCP), Marchés publics (DGMP) et Budget (DGB).

Son nouveau challenge commence ainsi au sein de la DGBFiP, sous le pôle Audit et Contrôle Interne.

Le pôle Audit et Contrôle Interne est composé de 2 directions centrales :

Direction des Audits et de la Lutte Anti-fraude

Direction du Contrôle Interne et du Contrôle Qualité

Direction des Audits et de la Lutte Anti-fraude

La Direction des Audits et de la Lutte Anti-Fraude (DALAF) est un service central de la Direction Générale.

Encadrée par le décret n°0058/PR/MBCP du 16 janvier 2015, la DCICQ est rattachée au pôle I – Audit et Contrôle Interne, dont elle constitue l’une des deux directions.

Placée sous l’autorité directe de Monsieur Alain BOUKA MANGANDA/DALAF, son positionnement général dans la préservation des politiques publiques à caractère financier, en fait un pilier structurant de la politique budgétaire de l’Etat.

Composée des services Audits et Lutte Anti-Fraude, la DALAF a en effet la lourde responsabilité :

  • de procéder à l’évaluation des politiques publiques à caractère budgétaire ou financier ;
  • de contrôler la gestion des entreprises et établissements publics ;
  • d’auditer et d’émettre un avis sur les comptes des projets financés par les Gouvernements étrangers ou par des organismes financiers internationaux ou régionaux dans le cadre de la coopération bilatérale ou multi-latérale ;
  • de contrôler la régularité et la sincérité de la dette publique ;
  • d’améliorer la connaissance des fraudes ayant un impact sur les finances publiques ;
  • de promouvoir la culture anti-fraude dans les services ;
  • de pourvoir à la garantie de recouvrement des ressources publiques.

Cette liste non exhaustive fait de la DALAF un acteur majeur de la politique budgétaire de l’Etat en matière de performance financière et de lutte anti-fraude.

Direction du Contrôle Interne et du Contrôle Qualité

La Direction du Contrôle Interne et du Contrôle Qualité (DCICQ) est un service central de la Direction Générale.

Encadrée par le décret n°0058/PR/MBCP du 16 janvier 2015, la DCICQ est rattachée au pôle I – Audit et Contrôle Interne, dont elle constitue l’une des deux directions.

Placée sous l’autorité directe de Monsieur Christian OLOUMOU/DCICQ, son positionnement général dans la norme, le contrôle et la qualité, en fait un pilier structurant de la politique budgétaire de l’Etat.

Composée des services Contrôle Interne et Contrôle Qualité, la DCICQ a en effet la lourde responsabilité :

  • de conduire l’évaluation de la mise en œuvre et l’efficacité des objectifs des programmes et des activités dans chaque département ministériel ;
  • de suggérer des recommandations et des améliorations au fonctionnement et au système de gestion et de contrôle interne ;
  • d’assurer l’application des méthodes de gestion ;
  • d’évaluer les activités des services.

Cette liste non exhaustive fait de la DCICQ un acteur majeur de la politique budgétaire de l’Etat en matière de performance des activités et des programmes.